samedi 29 juin 2013

Oksa Pollock, tome 5 : Le règne des Félons de Anne Plichota et CendrineWolf

Auteur : Cendrine Wolf et Anne Plichota

Edition : XO

Pages : 326

Prix : 18,50

Note : 15/20

Synopsis :

Oksa et les Sauve-Qui-Peut sont de retour dans la maison londonienne des Pollock, au grand soulagement des Refoulés. Mais Orthon et ses fils se sont glissés parmi eux lors de la traversée du portail d'Édéfia.
Alors que les Sauve-Qui-Peut entreprennent de soigner Gus et Marie en danger de mort, Orthon met en place une véritable armée sur une plate-forme au large du Groenland. Son but : infiltrer les principaux gouvernements pour prendre le pouvoir par la manipulation, le chantage et la soumission psychologique. Parallèlement, dans sa mégalomanie, il utilise à sa guise son fils biologique, Tugdual.

Déterminée comme jamais, Oksa va se lancer dans cette redoutable aventure, alors que son coeur est soumis à rude épreuve, partagé entre l'espoir de sauver Tugdual et l'évolution de ses sentiments envers Gus.
Mon avis :

Avec Oksa Pollock j'ai pris un peu plus du temps habituel que je mets pour lire un livre, en général. Vu que ce sont les vacances, j'en profite pour sortir quand il fait beau et je suis à fond sur une série géniale. (Pour ceux à qui ça intéresse, c'est person unknown ; pas très connu mais qui vaut le coup de la visionner ^^). J'ai aussi tenté de cuisiner à nouveau, depuis mes fameux pancakes salés (oui, oui, j'ai inversé le sucre avec le sel ; mais passons). J'ai souhaité faire une nouvelle expérience, avec cette fois-ci, un fondant à la praline, qui fut réussi, haha. Bref, tout ça pour dire que j'ai traîné :3
  • Dans ce 5ème tome, les Du-Dedans retrouvent les Du-Dehors. Les retrouvailles se font avec merveille, tout se passe pour le mieux. Enfin, pas vraiment. Durant quasiment tout le livre, l'histoire n'avance pas. J'ai trouvé ça, extrêmement long. Les Sauves-qui-peut essaient de cerner les plans d'Orthon, ce qui ne va être très compliqué à deviner. Bien vite, ils vont comprendre ce qu'il mijote, comme tout bon méchant assoiffé de pouvoir. La petite communauté fera des recherches, la télé aidera beaucoup aussi. Mais tout ça, pour rien finalement. Leur démarche est très vague. Tout ce qu'ils font n'aboutissent à rien. Cette partie fut très lente, ainsi que celle de la recherche de l'endroit où se trouverait Orthon.
  • Le point que j'attendais, et que j'ai apprécié, ce sont les relations entre Oksa, Tugdual et Gus. Tugdual les ayant trahi, Oksa trouve refuge auprès de... devinez qui ?... mais Gus, voyons ! D'un côté c'est assez culotté, mais faisant partie de la team Gus je ne pouvais qu'approuver. Les passages entre Oksa et Gus, sont assez rares sauf à la fin. Alors que j'aurai préféré que leur relation soit approfondi, j'en ai su plus sur Orthon qu'eux deux. Je me suis ennuyée dans ces moments-là. Comme par hasard "le grand méchant de l'histoire" veut conquérir le monde. Et on nous le rabâche, je ne sais combien de fois. Il s'empare, de toutes les alimentations, des matières importantes comme le pétrole etc...  C'était assez gros, et lassant.
  • MAIS, la fin rattrape tous ces petits points négatifs. Les choses bougent, Oksa digne d'elle, et de son caractère farouche n'en fait qu'à sa tête et se rend à un endroit... intéressant (que je ne dévoile pas pour ne pas spoiler). Bon, je n'ai pas très bien saisi le résonnement de notre Jeune Gracieuse, car se rendre là-bas pour encore une fois comprendre ce que manigance Orthon est inutile. On se rend bien compte que ce voyage n'aura servi à rien... à part peut-être pour le ténébreux Tugdual. Je pense qu'elle s'est rendue là-bas seulement pour lui. En tout cas, les moments où il était présent étaient très très agréables. J'ai adoré les descriptions de son comportement, de tout en fait, donnés par les auteures. Et c'est là que je me suis mise à la place d'Oksa, qui choisir, qui préfère-je ? Ben je ne sais pas, ces deux personnages sont tous les deux attachants, différents, et drôles. Gus et ses répliques, elles m'ont fait sourire plus d'une fois. Oksa je ne l'ai pas vraiment apprécié, parfois elle traitait Gus injustement. Sa façon de parler et d'agir m'a paru trop exagéré.
  • Conclusion : Je pense que je n'ai pas su apprécier ce cinquième tome, comme il se doit. Avant de l'ouvrir, j'étais déjà assez réticente. Pourquoi ? Aucune idée. Je n'ai pas eu de problème pour regagner ce monde imaginaire, et peuplé de mots magiques. J'ai eu un peu de mal avec le style d'écriture des auteures. Les phrases sont complexes, et composées de trop de virgules. À plusieurs reprises j'ai dû revenir au début de certaines phrases pour en comprendre l'intégralité. Mais à force, on s'y habitue, et ça en devient plus plaisant, grâce aux précisions des auteures. Néanmoins, j'ai trouvé que quelques mots étaient assez inutiles. Je pense que lorsqu'il sera sorti, je lirai quand même le sixième tome. J'ai envie de savoir ce qui se passe pour ce triangle amoureux. J'en attends beaucoup du dernier livre, qui je crois, clôture la saga.

1 commentaire:

  1. […] Oksa Pollock, tome 5 : Le Règne des Félons de Anne Plichota et Cendrine Wolf […]

    RépondreSupprimer

Réagissez par un simple commentaire !